TR03. Des sans-abri aux élites politiques: les défis de l’entretien de recherche lors des terrains exigeants

Congrès de la Société québécoise de science politique 2019

TR03. Des sans-abri aux élites politiques: les défis de l’entretien de recherche lors des terrains exigeants

Responsables : Simon Thibault, Université de Montréal (s.thibault@umontreal.ca)

22 mai 2019 de 14h00-15h30 @ C-1017-2

Description de la table-ronde :

L’entretien de recherche qualitatif est une méthode prisée en sciences sociales, en particulier parce qu’elle permet « un accès direct à l’expérience des individus » et à leurs discours, riches en nuances et détails (Savoie-Zajc, 2009 : 356). Mais l’entretien s’avère être un art complexe qui pose son lot d’obstacles. Les réalités que l’on tente d’éclairer à l’aide des entretiens « ne se laissent pas facilement appréhender », en raison des interactions complexes « qu’implique nécessairement la relation d’entretien » (Poupart, 1997 : 173), sans oublier les conditions adverses que les chercheur·e·s doivent surmonter pour établir un rapport de confiance avec les répondant·e·s.

Cette table ronde se veut une occasion de réfléchir à cette complexité. Elle donnera la parole à des chercheur·e·s qui ont mené des entretiens dans des conditions difficiles et parsemées d’embuches. Dans de telles situations, l’accès aux répondant·e·s constitue l’un des plus grands défis. Le manque de temps, les craintes quant aux possibles risques professionnels ou physiques encourus, un contexte sociopolitique ou bureaucratique peu propice à la confidence, la méfiance envers les chercheur·e·s et leurs pratiques, la précarité et la fragilité des populations ciblées, l’auto-exclusion de répondant·e·s croyant ne pas être dignes d’intérêt ; tous ces enjeux font partie des obstacles avec lesquels les chercheur·e·s en recherche qualitative doivent composer.

Comment faire face à ces situations et relever les défis de l’entretien de recherche lors de terrains exigeants ? À la lumière de leurs expériences, les invité·e·s répondront à cette question en révélant leurs stratégies pour décrocher des entretiens auprès de participant·e·s difficiles d’accès, mettre en confiance les personnes interrogées, susciter des témoignages authentiques et obtenir la collaboration des répondant·e·s. Cette table ronde, qui donnera la parole à des chercheur·e·s à différents stades de leur carrière, sera aussi l’occasion d’échanger sur les questions éthiques liées à la pratique de l’entretien de recherche dans de tels contextes.

Participant-e-s:

  • Laurence Bherer, Université de Montréal (laurence.bherer@umontreal.ca)
  • Dominique Caouette, Université de Montréal (dominique.caouette@umontreal.ca)
  • Julie Cunningham, Université Laval/INRS
  • Islam Derradji, Université de Montréal
  • Marie-Ève Reny, Université de Montréal
  • Simon Thibault, Université de Montréal (s.thibault@umontreal.ca)