P03. Les études de sécurité: diversité ou fragmentation?

Congrès de la Société québécoise de science politique 2019

P03. Les études de sécurité: diversité ou fragmentation?

Responsable : Ley Seymour, Université de Montréal (ljm.seymour@umontreal.ca)

22 mai 2019 de 9h30-11h00 @ B-3202

Description du panel :

Les études de sécurité sont devenues un domaine d’étude de plus en plus diversifié depuis la fin de la guerre froide. Le domaine s’est étendu en englobant un éventail plus large de préoccupations, les abordant de plus en plus avec une approche axée sur les problèmes et utilisant la théorie de manière éclectique. Est-ce que cette approche amène le champ des études de sécurité à être plus riche ou encore plus fragmenté? Le Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale (CEPSI) et la Chaire de recherche du Canada sur la violence politique appellent à la soumission de propositions portant sur le thème de la sécurité mondiale pour le 57e Congrès annuel de la Société québécoise de science politique qui aura lieu du 22 au 24 mai 2018 à l’Université de Montréal. L’objectif est d’encourager les échanges et le dialogue entre les chercheur(e)s ayant différentes perspectives méthodologiques, épistémologiques et théoriques ainsi que d’aider à la constitution de la communauté de chercheur(e)s francophones sur la sécurité en Amérique du Nord. L’appel à contributions englobe donc, sans toutefois s’y limiter, des thèmes tels que la rivalité entre les grandes puissances, les politiques de sécurité extérieure et de défense, la sécuritisation, les interventions, la (re)construction de l’État, les guerres civiles, le terrorisme, les massacres de masse et la non-violence. Les propositions acceptées seront organisées en panels thématiques pour le 57e Congrès.