A16. Les défis de la démocratie électorale: le comportement électoral dans un contexte de volatilité

Congrès de la Société québécoise de science politique 2019

A16. Les défis de la démocratie électorale: le comportement électoral dans un contexte de volatilité

Responsables : Ruth Dassonneville, Université de Montréal (ruth.dassonneville@umontreal.ca) et Valérie-Anne Mahéo, Université de Montréal (va.maheo@umontreal.ca)

24 mai 2019 de 9h30-17h15 @ C-4019

Description de l’atelier : 

Depuis les années 1970, plusieurs études ont observé un affaiblissement des liens entre les citoyens et les partis politiques. Le processus de désalignement politique est aujourd’hui bien établi et l’effet partisan est sur un déclin. Ceci a pour effet de diminuer la participation électorale, tout en provoquant des résultats électoraux qui sont de plus en plus instables. Le comportement électoral dans plusieurs démocraties avancées est aussi plus instable, et ce, au niveau agrégé ainsi qu’au niveau individuel. L’arrivée des nouveaux partis, la fragmentation des systèmes de partis et le succès des partis populistes ne sont que quelques conséquences de ces changements fondamentaux. Dans ce panel, on présente les résultats de recherches comparatives et/ou longitudinale qui cherchent à mieux comprendre le comportement électoral dans un contexte de volatilité. On s’attarde aux déterminants de la participation électoral ainsi qu’aux facteurs qui expliquent le choix de parti des électeurs.